Les partenaires disposent d’une grande richesse de A) connaissances et de méthodologies pour utiliser les nouveaux médias (Codage, Digital Storytelling, Journalisme en ligne et médias sociaux) comme moyen d’autonomisation des groupes cibles défavorisés et B) pratiques et méthodologies pour favoriser l’inclusion sociale des personnes non-Ressortissants de l’UE. La mise en commun de ces ressources a un énorme potentiel si un programme et une méthodologie sont mis en place dans les activités éducatives culturelles, sociales et informelles. Cela implique une sélection minutieuse d’outils tels que des ateliers créatifs visant à renforcer les compétences, mais aussi des lignes directrices pour les praticiens sur la façon d’encadrer et de guider les participants (potentiellement vulnérables) pour renforcer la confiance.

Il est essentiel que le personnel du projet WELCOME apprenne à utiliser le contenu, la méthodologie et les directives du programme avant de le piloter avec le groupe cible. Une phase où les membres du personnel peuvent échanger des informations et s’entrainer dans un processus d’apprentissage par les pairs est prévue lors d’une réunion à Athènes. Le temps pour l’auto-étude du programme et de son matériel avec le soutien des autres partenaires a été inclus pour le personnel du projet car la formation à Athènes ne sera pas suffisante pour avoir une compréhension complète du contenu.

Le pilotage du programme à deux niveaux il est est important pour: a) avoir un impact direct sur les groupes cibles et les partenaires et b) acquérir une expérience de terrain pour mettre en œuvre le programme afin de l’évaluer et de le développer.

L’impact direct sur les groupes cibles impliquera l’amélioration des compétences et l’engagement actif des jeunes participants et des groupes mixtes de pairs et des ressortissants de l’UE à utiliser les nouveaux médias pour favoriser les échanges entre les communautés concernées.

La diffusion et la sensibilisation sont essentielles pour a) amener d’autres organisations à adopter la méthodologie et b) sensibiliser à la nécessité d’activités plus inclusives dans les organisations partenaires.